Ingénieurs Vigneron Aquitaine


Rencontre URISA , au Château Yon Figeac, le 14 juin 2014

 avec les  Ingénieurs Vignerons d’Aquitaine

 

Quand les Ingénieurs vignerons d’Aquitaine invitent  à Saint Emilion ,….

Jour J , le samedi 14 juin dernier , au Château Yon Figeac à Saint Emilion. :   La Première rencontre avec les Ingénieurs Vignerons d’Aquitaine   se déroule dans les chais aménagés pour la circonstance, dans la tradition de dégustation des Primeurs, L’ensemble des Ingénieurs  Vignerons représentent  des appellations variées du Libournais, de l’Entre Deux Mers, des Graves et de Jurançon .Ils vont accueillir  plus de deux cents personnes sur invitation exclusive  ….

L’idée d’un échange convivial entre le monde des vignerons  et celui des Ingénieurs , dans la région Aquitaine , était déjà dans l’air , encore fallait –il réunir les conditions du succès ,….A partir d’une rencontre entre Jean Pierre Laborie, Président de l’URISA (Ingénieurs et Scientifiques d’Aquitaine) et Alain Château (Supelec 1973) , propriétaire du Château Yon Figeac, tout a été simple : Ils ont été convaincus, l’un et l’autre,  que cette manifestation originale méritait d’être lancée …Se retrouver dans  un « château »  proche  de Saint Emilion , pour le plaisir   la découverte ,  la dégustation, et  l’échange convivial, pourquoi pas ?

Aujourd’hui tout rapproche ces deux mondes qui ne se connaissaient  pas, mais qui travaillent   ensemble de plus en plus souvent.. Le monde le la vigne vit une extraordinaire révolution technologique. Au cours de ces 25 dernières années  la façon de faire le vin a été bouleversé. On peut citer au hasard : à la vigne, la cartographie numérique des parcelles, l’analyse des terroirs, le contrôle de la maturité des raisins, au moment des vendanges. … sans parler de l’évolution des techniques de tri au grain le grain à l’aide d’un laser,…De même pour le suivi des fermentations (contrôle des températures), et l’élevage,…Les outils, et les méthodes de l’ingénieur sont omniprésents dans un domaine viticole. Il faut  noter que ce sont les « nouveaux entrants » qui ont beaucoup contribué  à des transferts technologiques. Etre vigneron, est un métier  de rigueur, de discipline, et de patience. Ce n’est certainement pas Denis Dubourdieu, présent à cette rencontre qui nous contredira,…

En conclusion, à une époque ou les « réseaux sociaux » explosent , il est réconfortant de constater que le monde viticole, dont l’activité remonte à l’aube de l’Humanité  demeure un sujet  exceptionnel d’intérêt et de curiosité. Il est à la fois  histoire, culture,tradition, mondial, technique, commercial,…et plaisir !

Gérard HUET

20 juin 2014